Comprendre le système et récepteurs cannabinoïdes

Comprendre le système et les récepteurs endocannabinoïdes

Si vous consommez du CBD, vous avez forcément entendu parler des cannabinoïdes. Mais savez-vous vraiment ce qu'ils sont, et comment ils fonctionnent dans votre corps. Que se passe-t-il dans vos cellules et quels sont les vecteurs des cannabinoïdes ?

Que sont les cannabinoïdes ?

Les cannabinoïdes végétaux sont produits naturellement par le cannabis ou plante de chanvre, et sont concentrés dans une résine visqueuse qui est produite en structures glandulaires connues sous le nom de trichomes.

Parmi les plus connus, nous pouvons citer le THC (dont le taux ne doit pas dépasser 0,2% pour respecter la réglementation française), le CBD (cannabidiol qui est ici, la molécule qui nous intéresse le plus), ou encore le CBN (cannabinol).

Dans le monde du CBD, il est courant d’entendre parler de « Full Spectrum », appellation qui malheureusement n’est pas contrôlée, mais qui représente un produit qui contient tous les cannabinoïdes et permet donc de bénéficier de l’effet d’entourage.

Comment fonctionnent les récepteurs cannabinoïdes ?

Ils favorisent les interactions de l’organisme avec certains composés chimiques afin de transmettre une information au corps et notamment aux cellules.

En effet, leur rôle est d’envoyer les bons signaux au bon moment vers les cellules, afin de profiter des effets des composés chimiques dans le but de réguler les fonctions vitales du corps : le sommeil, le métabolisme, l’immunité, etc…

Ce sont, en fait, des récepteurs qui jouent un rôle primordial dans la sensation de bien-être du corps. Mais si on connait aujourd’hui, nombreux des effets qu’ont les cannabinoïdes, leur découverte scientifique date seulement des années 1980.

  • En 1980, les récepteurs CB1 sont découverts. Ces récepteurs sont couplés aux protéines G qui sont les plus abondantes dans le système nerveux.
  • En 1992, c’est le système endocannabinoïde qui est mis en lumière.
  • En 1993, le deuxième récepteur cannabinoïde CB2 est découvert. Ces derniers sont plus abondants dans les tissus dits immunitaires.

Notre système endocannabinoïde

Suite à la découverte de ces récepteurs, les scientifiques ont bien été obligé de s'intéresser à notre système endocannabinoïde, afin de savoir si oui ou non, nous produisons naturellement des cannabinoïdes. Et oui ! Nous produisons naturellement de l'anadamide ou AEA qui agit sur les récepteurs CB1 et CB2. Il s'agit d'un neurotransmetteur qui influe sur les sentiments de joie et bonheur, mais également sur notre capacité à mémoriser, à être motivé, sur l'appétit et sur notre perception de la douleur. Grossièrement, c'est un peu notre THC naturel, mais qui agit beaucoup moins longtemps sur le système nerveux !

Où sont situés les récepteurs cannabinoïdes ?

Les récepteurs cannabinoïdes permettent d’envoyer un message aux cellules pour contribuer à différente réponse du corps : inflammation, stress, humeur, appétit, etc…

Les récepteurs CB1 et CB2 sont situés à différents endroits du corps, avec notamment une forte concentration au niveau du cerveau, qui est le système nerveux central. Mais on retrouve également des récepteurs dans le foie, le système reproductif, le système cardiovasculaire, sur la peau, dans le système digestif, ou encore dans le système immunitaire.

CB1 : présents dans le système nerveux (cortex, cervelet, hypothalamus, hippocampe...), mais également dans de nombreux organes et tissus comme les poumons, le cœur, le système digestif, l’appareil urinaire, mais aussi la peau, les os et d’autres.

CB2 : présents dans les tissus immunitaires, à savoir les la moëlle épinière, leucocytes, les ganglions lymphatiques, les amygdales, mais aussi le placenta, le foie, et mais aussi dans le système nerveux.

L’intérêt des récepteurs cannabinoïdes

Dans la plante de chanvre (cannabis), il existe plus de 100 cannabinoïdes différents, qui font aujourd’hui l’objet de nombreuses recherches concernant leur fonctionnement sur le corps humain. L’intérêt se porte d’autant plus sur les effets thérapeutiques des cannabinoïdes dans certains cas, qui grâce aux récepteurs cannabinoïdes ou récepteurs spécifiques, peuvent être reconnus et envoyés vers les cellules pour agir sur le système nerveux.

Des études sont toujours en cours afin de déterminer dans quel périmètre le cannabis pourrait être une aide dans le cadre de certaines pathologies comme :

  • Maladies neurologiques
  • Symptômes psychiatriques
  • Inflammations
  • Allergies
  • Maladies cardio-respiratoires
  • Douleurs articulaires et musculaires
  • Autres syndromes divers et variés
Posts created 11

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut